49 Nuances de Loulou – Rossella Calabro

49

Résumé: 49 raisons hilarantes de préférer votre Loulou à l’irrésistible Mr Grey ! Si Mr Grey, le jeune milliardaire sexy, représente le prince charmant, objet de tous les fantasmes, les femmes doivent normalement faire face à une réalité bien différente. Loulou est notre amant/mari/ami qui résiste mal à une comparaison avec cet idéal masculin. Car si dans l’ascenseur le milliardaire fait l’amour à Anastasia avec une passion inégalable, Loulou se regarde plutôt dans le miroir pour observer sa calvitie naissante. Si Mr Grey joue du piano après l’amour pour endormir Anastasia en douceur, Loulou, lui, est scotché devant la télé, le volume à fond… Pourtant, admettons-le, si Loulou est moins séduisant, il est beaucoup plus drôle, pour au moins quarante-neuf raisons, listées dans ce petit livre détonant. Car même si Loulou continue à se promener en T-shirt et préfère regarder le foot avec ses copains que nous préparer un dîner aux chandelles, il possède une qualité qui manque cruellement à Mr Grey : le don de nous faire rire, ce qui est, après tout, le fondement de l’amour. 

Peignons ici le portrait de l’homme parfait, celui que nous a offert E.L.James avec son célèbre 50 nuances de Grey, maintenant, soyons plus réaliste, oui c’est vrai, c’est pas tout le monde qui a la chance de rencontrer un milliardaire ultra sexy, qui comme par miracle va complètement flasher sur nous et ne plus nous lâcher…

Non notre Christian Grey, traîne avec nous dans le canapé, tome aussi malade, ne nous offre pas de A3, R8… Il ne va pas chercher notre cadeau d’anniversaire chez Cartier (ben oui il nous connait suffisamment pour savoir ce qu’il va nous plaire et pas tomber dans le cliché du « si c’est cher et que ça brille , ça lui plaira forcément »), il ne pilote pas non plus un hélico (parce que c’est pas très pratique pour aller au boulot). Notre Loulou lui est à l’article de la mort quand il est malade, sait utiliser une perceuse (ou pas), se met en quatre pour nous faire rire et surtout il ne lui viendrait jamais à l’idée de nous bâillonner (enfin sauf quand on est perdu en voiture et qu’on insiste lourdement pour qu’il demande sa route aux autochtones).

Ce livre est à conseiller à tout le monde, pour celles qui ont lu (ou non) 50 nuances de Grey, qu’elles l’aient aimé ou non. A lire et à se prêter entre copine pour en rire