Petit arrangement privé – Jennifer Probst

par5Résumé: Afin de satisfaire le dernier voeu de son père, le millionnaire italien Michael Conti se met en quête d’une fiancée capable de supporter sa famille, de l’intégrer et d’en adopter les traditions. Mais comment trouver LA femme idéale le plus rapidement possible ? Michael doit se marier au plus vite, il l’a promis à sa petite soeur ! En effet, Mama Conti refuse que sa fille convole avant son fils, aussi, les fiançailles de Michael permettront celles de Venezia, qui a déjà trouvé l’amour? C’est alors que Michael a une idée de génie : proposer à la ravissante et forte tête Maggie Ryan, une photographe qui compte parmi son entourage, de se faire passer pour sa fiancée durant un séjour à Milan?

Deuxième tome de la série « Comment épouser un millionnaire ». Ce coup-ci on retrouve Maggie la soeur de Nick, qui est persuadée que Michael en a après Alexa son amie. Photographe en lingerie masculine, elle accepte de jour le rôle de l’épouse de Michael le temps d’un voyage à Milan. La condition posée par Maggie est que Michael ne revoit plus jamais. Michael pris au piège n’a pas d’autre solution que d’accepter. En effet, La soeur de Michael, souhaite se marier, mais sa mère n’accordera sa bénédiction que si Michael est marié en premier.

On se retrouve donc embarqué dans un jet privé avec Maggie et Michael en direction de Milan où les attendent la Mama et les sœurs de Michael.  Initialement partie pour un shooting photo, Maggie se retrouve au milieu des prises de bec de Michael et de ses sœurs, dans une cuisine avec la Mama a faire des pâtes fraîche maison, ou encore à essayer d’aider Carina la plus jeune de ses sœurs à sortir de sa coquille.

Le déroulement de l’histoire nous laisse penser que dans le troisième tome,  nous suivrons les aventures de Carina.

Dans ce deuxième volume, on retrouve avec plaisir Maggie que l’on avait croisé dans le premier tome. On apprend ici à mieux la connaitre et à comprendre ses blessures du passé. Le déroulement est plutôt bon, le style d’écriture que j’avais aimé dans le premier tome reste aussi simple. Cependant gros bémol sur  la fin que j’ai trouvé un peu bâclé.