Le dernier métro pour Artala – Ena Fitzbel

le-dernier-metro-pour-artala-livreRésumé: Dans le lointain pays d’Artala, les nobles sont dotés de la jeunesse éternelle. L’on raconte qu’Érato, leur impétueuse reine, use de magie pour la leur procurer. Mais la réalité est tout autre… Le jour où son secret est mis en péril, Érato décide de faire appel à Orfef, un ancien lieutenant de sa garde personnelle, banni quelques années plus tôt. Pour aller le trouver aux confins du royaume, elle s’adresse au meilleur ami de celui-ci, Silas, son chef des armées. Le voyage serait bien plus simple pour Silas s’il n’était pas accompagné du premier lieutenant d’Érato, la piquante Nausicaa, qui l’attire plus que de raison. Laissez-vous entraîner dans un tourbillon d’action et de sentiments sur fond de fantasy. Le dernier métro pour Artala vous attend !

Tout d’abord un énorme aux éditions Sharon Kena pour leur confiance et qui m’ont offert l’opportunité de pouvoir lire ce livre et de vous le faire découvrir à mon tour.

Il fait pas bon vieillir à Artala, et oui si vous veillissez c’est que vous ne faite pas parti des nobles, ou pire encore que vous refuser de vous servir de l’élixir de jouvence. A Artala personne ne doit vieillir, pas même la Reine Erato qui le jour où sa première ride apparaitra devra abdiquer (certains disent même qu’elle use de magie pour rester jeune…). C’est tout naturellement que lorsque le protonodos (chemin qui conduit à l’elixir) menace de se fermer elle envoie en mission non seulement son premier lieutenant (Nausicaa), mais également Silas (qui n’est autre que le chef des armées mais pas que…). Ils doivent donc partir à la recherche d’Orfef anciennement lieutenant de la garde personnelle d’Erato, qui a été bannit quelques années plus tôt. En choisissant Silas pour accompagner Nausicaa Erato sait qu’elle met toutes les chances de son côté car Silas est également le meilleur ami d’Orfef et elle sait que ce dernier fera tout pour aider son meilleur ami, même pour si cela il doit rendre service à la Reine qui l’a bannit et a fait exécuter l’amour de sa vie.

Un voyage que l’on fait avec plaisir entre Nausicaa qui est là par choix, Orfef, qui est là pour son meilleur ami et Silas qui lui est là pour pouvoir sauver son fils. Un roman qui nous montre que parfois la barrière entre la haine et l’amour est plus que fine… Un voyage en plusieurs étapes qui nous conduisent dans des univers magnifiques, magiques et même si parfois ces lieux font froid dans le dos on prend plaisir à accompagner les héros. Au cours de leur voyage, l’amitié qui lie Orfef et Silas sera mise à rude épreuve. Les rapports qu’ils entretiennent les uns avec les autres seront amenés à changer et même parfois à prendre un virage à 180°.

Une fin plus que surprenante et inhabituelle. Même si parfois j’ai eu du mal à tout suivre, l’histoire vaut le coup de s’accrocher.

A lire si vous aimez la mythologie, et les voyages hors du commun. Petit cadeau en prime quand on ferme le lire on est moins bête, si, si promis, l’auteur a fait des recherches et nous en apprend de bonnes, vous me croyez pas? Lisez le livre!!!

5 thoughts on “Le dernier métro pour Artala – Ena Fitzbel

  1. viou03 says:

    Ah ah si l’on ressort moins bête, il faut que je le lise. Trêve de plaisanterie , je connais la plume l’auteur et c’est vrai que ce roman m’attire beaucoup. Je regarde les avis et je suis de plus en plus convaincue qu’il faudra que je le découvre.

  2. Vampilou says:

    Oh j’ai posté mon avis sur ce livre la semaine dernière ! C’était un gros coup de coeur pour moi 😀

  3. Kerry Legres says:

    J’adore la couverture ! Ils font de superbes livres chez cette édition !
    Bref ce livre pourrait me plaire car j’adore la mythologie surtout en ce moment et le côté « on apprend » des choses j’aime beaucoup 😉

Comments are closed.